top of page

A propos

Citadine, j’aime le tumulte de la ville, ses odeurs, ses couleurs, ses lumières, et ses bruits. J’aime être le témoin de ces changements urbains qui se construisent et se déconstruisent.
Des vibrations, des pulsations urbaines qui éveillent en moi le besoin de nature et être le témoin des changements climatiques. Comme avec la ville, la nature fournit également son lot de mouvements, de musiques différentes.

Avec les parfums des sous-bois, les arbres m’enlacent de leurs branches et de leur présence séculaire.
J’y trouve une envie d’immersion avec les éléments, comme avec la roche, lorsque je l’escalade.
L’attraction de ces différents contacts sensoriels, authentiques m'envahissent pleinement et c’est alors que l’inspiration naît.

Je me sert des matériaux issus de notre environnement urbain et de notre environnement naturel pour faire réagir les consciences sur l’état planétaire.


Sur le plan pictural avec le travail du papier, du fusain, du charbon, de la peinture et de la dorure, je rend l'infiniment petit, infiniment grand et une esthétique très sombre, en réflexion sur la situation actuelle.

Avec la photographie, je fais côtoyer et contraster les paysages naturels et de dé-constructions.


Sur le plan sculptural avec des matériaux bruts, minéraux et naturels. L'agglomération et la transformation pour en définir un objet, une stèle.

Et les impressions, qui deviennent alors semblables à l’empreinte digitale: témoignage de l’existence d’un être.

En détournant les éléments naturels combinés aux éléments urbains, je souhaite également faire passer le message que les deux peuvent co-exister.

City dweller, I’ve always loved the city, its smells, lights and its noises. I love witnessing the changes in a city as it builds and deconstructs.
It creates city pulsations and vibrations that make me the need for nature and to witness climate change.
Nature, not unlike the city, brings its own share of movements, tumult, music different.

Its scented forests centuries-old trees that embrace me.
I become one with the natural elements, like when I am rock-climbing: I feel the mineral attraction.
The attraction of these different sensory, authentic contacts overwhelms me fully and it is then that inspiration is born.

I use materials from our urban environment and natural materials to make people react to the planetary state.


On the pictorial plane with the work of paper, charcoal, charcoal, paint and gilding, I come to make the infinitely small, infinitely large and a very dark aesthetic, reflecting on the current situation.


With photography, I rub shoulders with and contrast natural landscapes and de-constructions.


On a sculptural level with raw, mineral and natural materials. Agglomeration and transformation to define an object, a stele.

And impressions thus become similar to the fingerprint: testimony to the existence of a being.

By diverting natural elements combined with urban elements, I also want to convey the message that the two can co-exist

photographies, dessins, sculptures

bottom of page